Fin mars 2017, nous prenons la route pour notre deuxième road trip urbex. Nous partons à nouveau pour l’Italie du nord en quête de belles photos d’AcroYoga. Le réveillent retenti à quatre heures du matin, un petit café, les dernières vérifications du matériel et hop en voiture en direction du premier spot d’urbex.

Nous avons prévu de visiter neuf sites urbex au fil de notre trajet. Comme à notre habitude rien n’est réservé pour les nuits à venir, pour nous ça fait aussi partie de l’aventure. Il faut dire qu’à ce jour à chaque B&B ou hôtel où nous nous sommes arrêté nous avons trouvé le confort et le bien-être. Nous avons eu la chance de tomber sur des hôtes conviviaux et avenants jusqu’à présent. Nos road trip sont toujours parsemés de belles rencontres.

Village LeCa

Il est environ 9h00 quand nous arrivons sur place, cette fois ce n’est pas seulement un bâtiment abandonné, mais village entier que nous découvrons. On se parque juste après la sortie du village, car il y a des pancartes un peu partout qui signalent que la zone est sous surveillance vidéo. Le premier bâtiment que nous souhaitons visiter est l’église, mais malheureusement elle est bien fermée. Après avoir tourné un moment autour pour trouver un accès, nous avons continué vers les bâtiments suivants.

Nous avons visité l’ensemble du village et repéré les quelques pièces qui nous intéresses pour notre shooting d’AcroYoga. Difficiles de se mettre en tenue pour les photos, car les températures sont encore fraîches en cette saison et en plus, il pleut ! Puis vers 11h00, nous partons en direction de notre deuxième destination.

Orfanotrofio SG

C’est bientôt l’heure de manger, Lence préfère rester nous attendre dans la voiture. Nous allons rapidement en repérage, on fait le tour assez rapidement. Nous décidons de ne pas revenir après le repas, car nous n’avons pas trouvé de décor qui nous satisfaisant pour y faire un shooting.

PALAZZO DI L. DEI CONTI M

C’est après avoir pris un bon repas dans un petit resto italien, que nous attaquons cette visite. Encore une exploration assez rapide, sans acroyoga. Malgré tout c’est un urbex sympa, car il y a encore énormément d’objets et de mobiliers.

Azienda Agricola Il Poggio

En fin de journée, nous avons fait le repérage du prochain site, après quoi nous avons entamé la recherche d’un endroit pour la nuit. Après un bon nombre de kilomètres en pleine campagne, on commençait presque à désespérer. Mais finalement, nous avons quand même trouvé un B&B sur notre chemin.

VILLA LEO DE ROSSI

Un urbex que je classerai dans le top trois des plus beaux lieux que l’on a visités. Il ne reste plus grand-chose à l’intérieur, mais l’architecture tellement splendide. Cependant, il reste tout de même dans la cave, énormément de bouteilles de vin pleines.

Nous avons fait de l’acroyoga une bonne partie de la journée et nous aurions pu y rester encore, le lieu est tellement magique. C’est seulement dommage que les pilleurs aient presque tout dérobé du sol au plafond.

OSPEDALE PNEUMOLOGICO LA B

Nous arrivons vers 18h30 sur ce nouveau spot, Lence décide de rester dans la voiture pendant que nous partons en exploration. Le bâtiment est en plein centre-ville, mais la façade arrière donne sur une zone de verdure, c’est donc par là que nous allons nous infiltrer.

On a bien galéré au milieu des ronces, pour accéder au mur d’enceinte qui devait avoir une hauteur de trois mètres au minimum. Avec de la persévérance, on arrive finalement à franchir cet obstacle. On a rapidement fait le tour de l’ensemble du bâtiment et nous sommes ressortis du côté de la route principale. À la vue et aux yeux de tous, mais franchement, c’était tellement plus facile.

Manicomio di V

Nous avons passé la nuit dans un hôtel banal, mais par contre pour le souper, on a mangé une excellente pizza. Le matin suivant, nous voilà en route pour de nouvelles aventures !

Arrivé sur place, Lence préfère rester en compagnie de la voiture (elle n’aime pas spécialement les asiles de psychiatrique…). Il nous aura fallu du temps pour trouver le moyen d’accéder sur le site. Mais nous avons persévéré et finalement trouvé une entrée. Le site est gigantesque, composé d’une vingtaine de bâtiments, dont certains sont encore en activité. Il reste énormément de matériels et de mobiliers sur place. Sachant que Lence nous attend, nous avons écourté la visite, mais c’est un site où il faudrait qu’on retourne pour y faire un shooting.

Pour l’anecdote, j’ai bien failli me vautrer méchamment. Pourtant, vu qu’il pleuvait, pour une fois j’avais mis des chaussures de trekking. Même si je me dis toujours que de faire de l’urbex en tongs c’est moyen, je ne me suis jamais vautré avec elles 🙂

CASTELLO DI R

Pour le plus grand plaisir de Lence, on change de style, l’arrête suivant et un château. On arrive devant le portail, on voit qu’une énorme chaine métallique ferme le portail. Mais en fait, il suffit de pousser légèrement les portes et on arrive à se faufiler facilement dans l’enceinte. À l’intérieur tout est ouvert, la visite est donc très facile.

Nous choisissons une première pièce pour nos photos d’acroyoga et nous commençons le shooting !

Au bout d’une demi-heure, on entend des gens se rapprocher du château. La pression monte un peu… on tente tant bien que mal de rester discret, mais pas ce n’est pas facile, car on a commencé à chopper une crise de fous rires. Finalement, ce n’était que d’autres visiteurs.

Manicomio Di M

Encore un petit hôpital psychiatrique pour la route, il y a de nouveau beaucoup de bâtiments abandonnés sur le site. Une partie est encore en activité et le reste de la zone sert de parc de promenade, les bâtiments abandonnés sont seulement entourés de barrières plastiques oranges, comme bien souvent en Italie.

Accès super-faciles ! Sauf si on passe par une fenêtre, comme on l’a fait avec Youri, alors que toutes les portes sont ouvertes. Par contre, tout est vandalisé et tagué.

B&b il castagneto

Cette fois-ci, on galère un peu pour trouver un endroit où dormir. Depuis l’urbex précédent, comme à mon habitude, j’avais programmé les coordonnées du site suivant en pensant trouver un logement sur la route. Je n’avais pas vu que nous allions nous éloigner de la civilisation et nous diriger vers les montagnes.

Plus nous avancions, plus les restaurants se faisaient rares et les hôtels et B&B, on en parle même pas. Pour couronner le tout, il a commencé à pleuvoir intensément et il faisait nuit noire.

Finalement, après plus d’une heure de recherches, nous avons trouvé conseil dans un petit bistro de campagne. À cette période, sur mon portable, je n’avais pas encore internet accessible à l’étranger. Ça nous aurait bien aidés.

Casa Rossa

Dans les montagnes italiennes, il fait super-froid ce matin-là !

Nous voilà arrivé au dernier urbex du voyage. Après quelques minutes de marche, un manoir en bien mauvais état se présente devant nous. Pourtant, il y a quelques années, il devait être magnifique.

Malgré le froid on se motive pour une dernière session d’acroyoga, dans ces vestiges du passé italien.

On the way to Switzerland !

Si tu aimes nos histoires d’acroyoga en urbex, n’hésites pas à lire les autres articles de la série.

Tu peux aussi laisser un commentaire ci-dessous, ça nous fera plaisir 🙂

Share This
Secured By miniOrange